DeLorean en Turquie

Road Trip jusqu’en Turquie avec la DeLorean

 

Publié le 3 juillet 2017 à 20:12

Deux super fans de Retour vers le futur sont partis en expédition jusqu’en Turquie pour présenter une DeLorean Time Machine, dans le rôle de Marty McFly et Doc Brown. Voici leur carnet de voyage temporel ! Un séjour de plus de 8000 kilomètres avec Bttf Car Delorean Time Machine France Location.

 
 
1. Pourquoi êtes-vous parti avec une DeLorean Time Machine en Turquie, quelle était la mission ? Quel était le rôle de chacun ?
 
 

Olivier : A l’origine de notre roadtrip, il y avait le besoin d’une Delorean Time Machine pour un évènement privé à Antalya durant 3 jours (du 1er au 3 mai 2017).

Philippe : Le Client avait contacté l’ensemble des propriétaires de Time Machine bien connus en Europe. Principalement à cause des difficultés et risques supposés, tout le monde a décliné la proposition… A l’exception d’Olivier !

Olivier : Le Client – et désormais ami – nous en a été d’autant plus reconnaissant !

Philippe : Olivier m’a proposé de l’accompagner afin d’avoir un Doc pour donner encore un peu plus d’ampleur à l’évènement. Cela permettait aussi de rendre le voyage plus agréable et moins fatigant, en se relayant au volant, surtout pour le retour. Plus rassurant également. Bref, tout le monde y a trouvé son compte !

 

Un fan à la frontière de Serbie

Un fan à la frontière de Serbie

 

Rencontre avec le club hongrois

Rencontre avec le club hongrois

 

 
 
2. Comment s’est passé le voyage aller et retour ? Quels ont été les réactions des gens tout au long de ce périple ?
 
 

Olivier : Nous avons parcouru près de 8.000 km en camion en 15 jours ! Si l’on excepte les chemins de cailloux par lesquels le GPS, perdu, nous a fait passer en Turquie, le trajet s’est très bien déroulé.

A l’aller, nous avons traversé l’Allemagne (nuit à Munich), l’Autriche, la Hongrie (nuit à Györ), la Serbie (nuit à Belgrade), la Bulgarie (nuit à Sofia), puis la Turquie (étape à Istanbul puis Antalya)

Pour le retour, nous devions rejoindre Gap à l’occasion de l’inauguration de la Foire Expo. J’y laissais la Time Machine durant la semaine de Foire pour redescendre la récupérer le week-end suivant. Nous avons donc traversé cette fois la Bulgarie, la Serbie, la Bosnie, la Croatie, la Slovénie et enfin l’Italie.

Nous n’avons été contrôlés par la police qu’en Allemagne et en Italie. Quant aux passages en douanes, à AUCUN moment nous n’avons été fouillés ! Simples contrôles papier, quelques questions sur la Delorean, mais surtout de nombreux selfies !

 

Controle police allemagne

Contrôle police Allemagne

 

Controle police Italie

Contrôle police Italie

 

 

Philippe : La réaction des gens a été en effet incroyable ! Lors d’un tel roadtrip, tu prends conscience à quel point la Trilogie Retour vers le futur – même dans les pays de l’Est et en Turquie – a marqué profondément les esprits et nourri la culture populaire !

Et que dire du capital sympathie énorme de la Time Machine ?! La Delorean voyageait sur le plateau du camion. La peluche d’Einstein, casquette de Marty vissée sur la tête, était installée en place conducteur. Effet garanti !

Le nombre de selfies pris sur la route ou de pouces levés lors de notre passage est incalculable. On découvrait chaque soir à l’hôtel tout un tas de photos postées sur les réseaux sociaux.

 

DeLorean en vadrouille

 

 

Olivier : Il ne faut pas oublier que voir une Delorean, à plus juste titre une Time Machine, est pour la plupart un rêve de gosse qui se concrétise… sauf qu’en France, en Belgique, en Allemagne, en Angleterre ou encore en Italie, tu peux avoir régulièrement cette opportunité !

A titre indicatif, seules 2 Delorean « normales » roulent en Hongrie. En Turquie, comme a priori dans les autres pays de l’Est traversés, aucune ! Alors voir une Time Machine, tu imagines l’effet produit !

 

Rencontre club hongrois

Rencontre club hongrois

 

Club turc

Club turc

 

Club turc, les fans

Club turc, les fans

 

 

 
 
3. Quelles ont été les retours du public une fois sur place ? Y’a-t-il des fans inconditionnels qui se sont présentés à vous ?
 
 

Philippe : Nous sommes partis le lundi 24 avril. Notre seul impératif pour l’aller était d’arriver le dimanche 30 avril au soir à Antalya. Olivier avait donc eu la bonne idée de contacter les clubs Delorean / Bttf hongrois et turcs afin que nous profitions de ce roadtrip pour les rencontrer, quitte à faire un détour comme ce fut le cas en Hongrie.

Olivier recevait plusieurs messages par jour du club turc demandant quand nous allions arriver ! C’est dire si ces fans nous attendaient avec impatience !

 

Club turc devant l'hôtel

Club turc devant l’hôtel

 

 

 

Olivier : Nous leur avons offert la possibilité de faire gracieusement autant de photos et vidéos qu’ils le souhaitaient avec la Time Machine, Doc et Einstein. En remerciement, ils nous ont offert leur hospitalité en nous conviant gracieusement au repas, et même à nous faire visiter Istanbul toute une après midi durant.

De superbes rencontres !

 
 
4. Le show en lui-même, comment s’est-il passé ? Y’avait-il d’autres DeLorean ?
 
 

Olivier : Le show était destiné au réseau commercial turc de la division TV de LG et s’est déroulé dans une gigantesque salle au sein même du complexe hôtelier où nous séjournions.

Lors de ce meeting étaient présentés leurs tout nouveaux téléviseurs de technologie OLED.

 

Photo du show LG avec la DeLorean

Photo du show LG avec la DeLorean

 

 

 

Philippe : Nom de Zeus ! 2,7 mm d’épaisseur ! Mon dieu !

L’idée était d’évoquer une technologie en avance sur son temps : censée exister en 2037, elle est déjà présente en 2017. L’association avec l’univers de Retour vers le futur était des plus appropriées !

Olivier : Le show commence par la projection sur deux grands écrans d’un montage d’extraits de la Trilogie, afin de présenter chronologiquement les différentes évolutions de technologie des téléviseurs LG, notamment avec les titres des journaux Hill Valley Telegraph modifiés. Cette projection s’achève avec ce passage où Doc quitte Marty en lui disant qu’il part dans environ 30 ans…

 

 

Des jeux de lumières, des fumigènes et des effets sonores permettent alors de focaliser le regard vers la gauche de la salle. La Time Machine apparait alors lorsqu’un panneau noir qui la dissimulait est abaissé. Une surprise incroyable pour le public qui réagit instantanément en applaudissant à tout rompre !

La portière de la Delorean se lève. Doc apparait en combinaison de 1985, puis vante – en Anglais, les écrans affichant la traduction en turc – les qualités de ces nouveaux téléviseurs…

Philippe : Great Scott ! Heureusement, nous avions longuement répété la veille et le matin même. Tout était parfaitement synchronisé ! La technique était sidérante ! Tout à fait sidérante ! Ce show n’avait vraiment rien à envier aux cérémonies comme celle des Oscars !

 

L'équipe organisatrice au complet avec Philippe (Doc Brown) et Olivier (Marty)

L’équipe organisatrice au complet avec Philippe (Doc Brown) et Olivier (Marty)

 

 

 

Je mentirais si je ne vous avouais pas à quel point j’ai eu le trac durant les premières secondes ! Au départ, je n’étais censé dire que quelques mots. Au final je me suis retrouvé le point central du show devant 270 personnes (majoritairement turques, plus quelques coréens) et sans mes lunettes (je suis très myope !). Seulement quelques minutes, mais quelques minutes en ouverture du meeting… Celles qui donnent le ton des deux journées.

Nom de Zeus ! Ce show restera comme un moment unique et d’une émotion intense dans ma vie, surtout en tant que fan de Bttf !

 

L'hôtel

L’hôtel avant le show

 

 

 

Olivier : L’après midi et le lendemain matin, nous avions quartier libre, ponctué de pauses shootings photos prévus avec Doc et la Delorean.

Il n’y avait qu’une Delorean pour cet évènement. En revanche, une autre Time Machine – allemande, elle – était présente dans la même période pour un salon automobile à Istanbul. Dire que jamais une Time Machine n’était venue en Turquie auparavant !

 

Antalya

Antalya

 

 

 

En parlant d’hôtel, je précise que les tarifs pratiqués dans ces pays sont si bas comparativement à la France que cela nous a permis de passer des nuits dans des palaces, avec parking fermé gardé pour la Time Machine. De tels parkings, c’était la contrainte imposée pour éviter toute mauvaise surprise avec la voiture.

 
 
5. Avez-vous quelques anecdotes à nous raconter ?
 
 
Philippe : oh ! Les anecdotes sont nombreuses !

Nous pourrions citer :

  • le passage en Douane en Turquie (heureusement facilité par un agent travaillant pour le client, moyennant quelques « arrangements à l’abri des regards »)…
  • les trois coups de feu retentissant derrière nous et la foule se mettant à courir devant nous alors que nous avions stationné notre camion pour vérifier l’adresse de l’hôtel car nous étions perdus dans Istanbul… (Les risques existent, comme à Paris ou ailleurs). Les Libyens ?!
  • Le fait que j’étais le goûteur du duo de choc. Curieux par nature, j’ai testé toute nourriture ou boisson qui se présentait. Nous n’avons pas attrapé la tourista !
  • les nombreux délires que nous nous sommes permis, notamment en costumes avec le petit train dans le complexe d’Antalya, dans les spas ou devant le Hilton…
  • la cabine de sauna dédiée aux hommes où un écran projetait des vidéos de charmantes jeunes femmes dénudées, et dans laquelle un gamin n’arrêtait pas d’entrer juste pour remettre de l’eau sur les braises et faire monter la température puis repartait aussitôt…
  • La chaine locale des Alpes du Sud, DICI TV, pour laquelle nous avons participé à tous les intermèdes ponctuant les différents sujets du journal réalisé en direct de l’inauguration de la Foire Expo de Gap le 7 mai
  • Les nombreux bisous faits à Doc par ses admiratrices !

 

 

DeLorean on his way

 

Einstein

 

 

Olivier : Mais la plus incroyable restera celle-ci :

Nos amis turcs nous ont informé que James « Strickland » Tolkan était à partir du 3 mai (notre dernier jour à Antalya), et pour quelques jours à Istanbul pour le tournage d’un film. Nous avons roulé toute la nuit pour rejoindre Istanbul. Nous avons d’ailleurs eu droit à l’orage – ça ne s’invente pas ! – et sommes arrivés à 6h du matin devant le Hilton, peu frais car avec seulement 2h de sommeil dans le camion !

A la réception, nous apprenons que Claudia « Jennifer Parker» Wells est également présente !

 

Visite d'Istanbul

Visite d’Istanbul

 

 

Malheureusement, malgré l’aide de nos amis (Merci Mitch d’avoir essayé en laissant un message à Claudia !), nous n’avons pu les rencontrer. La mort dans l’âme, et après avoir attendu dans le hall de l’hôtel jusque 13h, nous avons dû repartir absolument afin d’être certains de passer la douane turque le jour même, puisque notre timing était extrêmement serré pour rejoindre Gap (presque 2 jours de route à se relayer en continu au volant).

Philippe : Aujourd’hui, plutôt que de voir ce moment comme une déception, nous considérons que nous avons là aussi vécu un moment fort… Claudia et James étaient au même moment, au même endroit que nous !

Olivier : En conclusion, cette aventure était un excellent mélange de travail et de vacances, (avec des massages / spas / thalasso offerts par notre Client !) et restera surtout une formidable aventure humaine !

Philippe : Oui, se retrouver et se rassembler, quelque soit sa nationalité autours d’une passion commune, cela reste magique ! Ce qui est certain, c’est que quelque soit la Route, et contrairement à ce que prétendaient certains au sujet de l’Après 21 octobre 2015, notre Trilogie favorite est plus présente et vivante que jamais…

Elle n’a pas fini de nous offrir encore de fantastiques émotions !

A bientôt dans le futur, chers Amis Backers !

Merci Manu pour cette interview !

 

 

Retrouvez Olivier et sa DeLorean sur sa page facebook : Bttf Car Delorean Time Machine France Location.

 

The train

 

belgrade

 

Affiche BTTF

 

gap