Nuit Retour vers le futur : Rouen (2002)

 

Date, 12 octobre 2002. Nous sommes arrivés séparément au McDo (lieu habituel de rendez-vous) vers 18h00 pour les premiers et 19h15 pour les retardataires. Les organisateurs avaient acceptés de laisser entrer 4 d'entre-nous gratuitement. Un appel-micro demandant "Le webmaster de retourverslefutur.com" était régulièrement répétés alors que nous arrivions. Nous étions donc : Benjamin (Seamous 1885), Damien, Nicolas et son frère, Mad-Dog, sa copine et son ami, et Seb, et moi.

La soirée a commencé à 8H tapante. Elle a commencé tout de suite par la projection de bandes-annonces de films, dont : Le seigneur des anneaux (Les 2 tours), Harry Potter et la chambre des secrets et surtout, les 3 bandes annonces de RVLF, répartis entre les autres. Il s'agissait des bandes-annonces d'époque annonçant les films au cinéma. Les Backers que nous sommes ont immédiatement entendu la différence de doublage de ces bandes-annonces (doublés directement sur la bande-annonce). Les différences et les changement de traduction étaient légion ("Où as-tu appris à tirer comme ça ? Dans les jeux-vidéos", "Prenez ça dans les dents, tocards", ...).

Après ce quart d'heure, les 2 animateurs, Jean-Noël (du Gaumont) et Michaël (de NRJ-Rouen) sont arrivés pour mettre de l'ambiance. Ils ont chauffé la salle, promis de nombreuses surprises et cadeaux tout au long de la nuit. Le premier film pouvait commencer. Les bandes étaient les bandes originales VF retrouvés chez un particulier, professionnel du cinéma. Quel bonheur de (re)voir les bandes de 1985.

Et voici déjà le premier entracte après le premier film. Pendant celui-ci, Nicolas offre très généreusement à Benjamin une plaque de voiture "Out A Time" achetée aux USA. Après une dizaine de minutes, nous regagnons la salle. Benjamin est assis en haut, a coté de l'allée. De nombreux tee-shirt et casquettes ont été jetés dans la salle. Il a alors couru en bas de la salle afin d'obtenir un tee-shirt, qu'il a finalement obtenu en l'arrachant des mains du distributeur. Il a voulu regagner sa place tout aussi précipitamment, mais, dans sa hâte, il a manqué une marche, s'est rétamé la gueule par terre, et a fait rire la moitié gauche de la salle. Heureusement, il n'y eut pas de mal.

Sur chaque siège, il y avait un petit calepin et les plus chanceux, Mad-Dog et 4 autres personnes parmi les 700, ont remporté un DVD offert par Virgin. Malheureusement pour Mad-Dog, Virgin n'était pas encore livré et fut invité à revenir chercher son DVD le 15 octobre à Rouen.

Tout de suite après, nous visionnons le 2eme film, qui se termine par "A suivre". Puis 2eme entracte. Durant cet entracte, profitant du fait que j'étais parti acheter une boisson, Michaël Selles les met dans la confidence : je serai invité à venir devant la scène en tant que webmaster du site retourverslefutur.com. Retour en salle.

L'ambiance prit alors une tournure nouvelles, alors que nous nous attendions à la voir s'écrouler sous le poids des heures. De nombreux cadeaux (bonnet et autocollants) ont encore été jetés. Une fois encore, Benjamin courut pour s'en procurer alors que les autres spectateurs restaient assis les bras en l'air. Son retour à sa place se passa cette fois sans problème.

L'animateur demande alors qui, dans la salle, possédaient déjà le précieux DVD. Toute notre rangée se leva soudain en hurlant nous permettant encore une fois de se faire remarquer.

Un concours de questions sur RVLF a ensuite permis de récompenser de DVD les plus rapides à répondre. La première question était simple:
"Quand Einstein part dans le futur, qu'est-il inscrit sur la plaque d'immatriculation qui tombe par terre ?". Tout le monde hurle alors la réponse à travers la salle. Benjamin, brandissant la plaque offerte par Nicolas. Il court alors vers les premiers rangs où une fille interrogée est bien en peine de répondre. Il lui montre la plaque en criant "lis ceci". L'animateur se retourne alors et "tombe sur le cul" en voyant qu'il brandissait la plaque en question. Il fut déstabilisé par un événement imprévu.

Question suivante: "Quelle est le nom de l'actrice interprétant Jennifer dans RVLF 2 et 3. Benjamin et moi nous levons alors rapidement en hurlant "Elisabeth Shue". Mais une personne plus rapide nous avait devancé, avantagé par une confortable position au premier rang. Encore une question: "En VO, combien de gigowatts exige la DeLorean pour un saut temporel ?". Encore un fois nous hurlons. La première personne interrogée se trompant, nous descendons encore, Benjamin et moi, pour répondre. Mais l'animateur nous déclare hors-concours, étant trop fan. Une fille interrogée en deuxième temps ne parvint pas non plus à donner la réponse (1.21). Benjamin lui souffle alors à l'oreille. Mais l'animateur exige alors une réponse en anglais, que je souffle à mon tour, lui permettant de remporter un coffret DVD.

Mais les occasions de nous faire remarquer, loin d'être épuisé, continuèrent de plus belle. A peine rassis à notre place, les animateurs commencent à présenter oralement le site retourverslefutur.com. Ils me demandent alors de venir les rejoindre en bas. Je fais alors sensation avec mon déguisement de Marty McFly.. Je me suis vu remettre, dans un étui m'arrivant à l'épaule, l'affiche de la soirée, en très grand format (celle affiché avant la soirée, dont vous verrez les photos plus bas).

Juste après, les petites affiches sont distribuées dans la salle. Encore cette fois, Benjamin se précipite afin d'en acquérir une. Chose faite. Il entend alors les "plaintes" de certaines personnes lui reprochant de tout prendre. Il regagne son siège, confortablement.

Après nous être fait bien remarquer, la projection du 3eme film commence. Il n'est pas encore très tard, et personne ne s'endort.

Après le film, nous prenons le temps d'une photo-souvenir, avant de partir. La soirée est finie.

 

- Retour en haut de page -


 

Quelques photos

- Retour en haut de page -


.. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. ..
.. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. ..