DeLorean DMC-12 : Historique

 

La DeLorean DMC-12 est l'unique modèle construit par la DeLorean Motor Company. Ce coupé sportif construit au début des années 1980 a connu une carrière très éphémère (3 ans). La DeLorean comme on l'appelle souvent est surtout connue pour son apparition au cinéma dans la trilogie Retour vers le futur où elle a été convertie en machine à voyager dans le temps.

 

Sous les directives de John Zacchary DeLorean, ancien vice président de la General motors, le premier prototype de la DMC-12 a été terminé en octobre 1976 par William T. Collins, ingénieur en chef et designer, ancien ingénieur en chef chez Pontiac. À l'origine, le moteur monté à l'arrière devait être un moteur rotatif. Le premier prototype est équipé d'un 4 cylindres Citroën, mais la solution retenue s'est finalement portée sur un moteur PRV V6 à injection en raison des problèmes de développement du Wankel. De plus le PRV était déjà certifié aux normes anti-pollution aux USA.

 

John DeLorean

Le concept initial est appelé DSV pour DeLorean Safety Vehicle, une auto dotée de tous les organes de sécurité actuels ( pare chocs et châssis a déformation, airbags, protections du passager, freinage. ). John DeLorean souhaite créer la voiture "éthique", axée sur la sécurité et l'environnement, dont les matériaux choisis seraient un gage de longévité. Ce dernier point gêne notamment les grands constructeurs dont l'objectif est de vendre aux masses un véhicule neuf tous les 5 ans.

 

concept delorean

 

Collins et DeLorean ont un temps envisagé un châssis basé sur une nouvelle technologie connue sous le nom de ERM (Elastic Reservoir Moulding) qui aurait contribué à réduire le poids ainsi que les coûts de fabrication. Cependant, cette technologie dont DeLorean a acquis les droits d'utilisation s'est révélée inadaptée pour une production de masse.

 

 

Ces problèmes, ainsi que d'autres modifications d'envergure apportées au concept original ont engendré une pression considérable dans les délais de mise au point. Le véhicule a dû être presque entièrement reconçu, le travail étant confié à Colin Chapman, fondateur et dirigeant de Lotus. Chapman remplaça la plupart des matériaux douteux et imposa des techniques de fabrication utilisées chez Lotus : la DMC-12 se vit dotée de la suspension et du châssis utilisés sur la Lotus Esprit. Cependant, les caractéristiques essentielles voulues par DeLorean furent conservées : la ligne, signée Giorgetto Giugiaro, les portes papillon et la carrosserie en acier inoxydable.

 

 

moteur delorean

 

La DMC-12 est en avance sur son temps grâce a des caractéristiques avant-gardistes : matériaux durables, pare chocs à absorption et châssis déformable, 4 disques de frein, injection, climatisation, rétroviseurs et vitres électriques, condamnation centralisée, jantes alliage, système audio. Des équipements qui font de la DMC12 une auto parfaitement à l'aise dans le XXI ème siècle, fiable et actuelle. La tenue de route, le confort et la maniabilité sont toujours appréciables, 25 ans plus tard.

 

 

La DMC-12 a été construite dans l'usine de Dunmurry, située en Irlande du Nord, dans la banlieue de Belfast. Grace a des fonds attribués principalement par le gouvernement britannique qui souhaitait endiguer les conflits en apportant des emplois. La construction de l'usine débuta en octobre 1978, et la production des DMC-12, prévue en 1979 n'a pu commencer qu'en 1981 en raison des problèmes de mise au point. À l'époque, le taux de chômage était extrêmement élevé dans la région, et il fut très facile de trouver la main d'œuvre nécessaire. L'entreprise employait les catholiques comme les protestants avec des salaires intéressants et le meilleur matériel disponible. Cependant, les employés étaient pour la plupart inexpérimentés et la qualité de fabrication laissait a désirer, a tel point que les premiers modèles expédiés aux USA devaient être redémontés puis réassemblés dans des "quality centers" ou QAC humoristiquement appelés "Quack". La plupart des problèmes de qualité ont été résolus dès 1982, date à partir de laquelle les DMC-12 pouvaient être vendues avec une garantie de 5 ans ou 80 000 km.

 

 

La DeLorean Motor Company a cessé toute activité à la fin 1982 (à la suite de l'arrestation de John DeLorean en novembre), mais les DMC-12 non encore assemblées ont été terminées par la société de liquidation Consolidated (aujourd'hui KAPAC), d'où l'existence de modèles neufs jusqu'en 1983. La capacité de production étant de 10.000 véhicules par an, le stock de pieces est enorme.

 

 

En 1998, ce stock de pièces et une partie de l'outillage d'époque sont rachetés à Kapac ainsi que les droits sur les noms et logos ; une nouvelle société DMC voit le jour à Houston ( delorean.com ) afin de distribuer les pièces détachées, et développer de nouvelles en cas de pénurie. 99% des pièces sont ainsi disponibles, garantissant une longue vie aux DeLorean toujours sur les routes.

 

 

Environ 9 200 DMC-12 ont été produites entre janvier 1981 et décembre 1982, dont un cinquième en octobre 1981. Très peu de voitures ont été produites entre février et juillet 1982, une production importante n'ayant repris qu'en août de cette même année.

Selon certaines sources, seulement 8 583 DMC-12 auraient été produites.

On estime à 6500-7000 le nombre de véhicules encore en état de marche.

 

 


 

19 mars 2005

 

RIP Delorean
 

 

John Zachary DeLorean, dont sa voiture fut l'emblème de la trilogie Retour vers le Futur, est mort à l'âge de 80 ans.

John a été victime d'une congestion cérébrale jeudi 17 mars, et fut immédiatement admis à l'hôpital Mémorial de Morristown, dans le New Jersey. Il fut transféré le lendemain au centre de réadaptation. Suite à des complications de santé, il décéda samedi à l'hôpital Overlook de Summit.

Ses funérailles auront lieu le 23 mars à Royal Oak dans le Michigan.

 

 

 

- Retour en haut de page -


.. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. ..
.. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. ..